« Cara Sainte Nitouche » – Cara Saint-Germain (France) – Interview Newlook 05/2016

0 vues
French Pornstar Cara Saint-Germain

NEWLOOK – Mai/Juin 2016

Cara Saint-Germain
Française, Bourgeoise & Folle de Sexe !

Avec son style BCBG et son côté Sainte-Nitouche, Cara St Germain s’est progressivement imposée comme un star de l’écurie Dorcel. Si ses formes appétissantes et son joli minois sont ses atouts visibles, cette fille du Sud a aussi une tête bien pleine.

Ces derniers temps, les stars du X français auraient plutôt tendance à être des étoiles filantes. Un ou deux films, quelques productions en Hongrie, et puis hop ! Disparues…

Cara, elle, n’est pas de cette école. Sa carrière, elle la mène avec constance, et franchit étape par étape les obstacles qui séparent une starlette, d’une star. A l’affiche de plusieurs productions Dorcel, elle occupe désormais les premiers rôles, et son ascension ne semble pas être prête de s’arrêter. Rencontre en privé avec une Sainte-Nitouche qui touche.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire du X ?
J’avais… comment dire… envie d’utiliser mes compétences, comme l’aurait fait quelqu’un pour un tout autre travail, le piment et le côté tabou en plus. Mais rassurez-vous, plus petite, je ne m’imaginais pas faire du X. Je pense d’ailleurs qu’aucune petite fille ne peut imaginer ça. (Rire.)

Résume-nous tes débuts ?
Voilà maintenant un peu plus d’un an que j’ai commencé à faire du X. J’ai préféré être sélective dans mes tournages. Pour moi la qualité passe avant la quantité. J’ai tourné la majorité de mes scènes pour Dorcel, mais je travaille aussi pour d’autres productions : Brazzers , Private et VivThomas.

Tu étais déjà prédisposée pour le sexe avant de devenir une star du porno ?
Déjà, je ne me considère pas comme une star, même si j’espère mériter un jour ce titre. Concernant le sexe, j’ai effectivement une facilité à ce niveau. Je ne ressens aucun trac quand il s’agit de faire l’amour devant les caméras et je ne suis pas pudique. Et puis je ne juge jamais quelqu’un sur ses penchants sexuels.

Comment expliques-tu ton ascension rapide dans le X?
Déjà, je ne me considère pas comme une star, même si j’espère mériter un jour ce titre Concernant le sexe, j’ai effectivement une facilité à ce niveau. Je ne ressens aucun trac quand il s’agit de faire l’amour devant les caméras et je ne suis pas pudique. Et puis je ne juge jamais quelqu’un sur ses penchants sexuels.

Comment expliques tu ton ascension rapide dans le porno ?
Je pense qu’elle est due à deux facteurs : le fait d’avoir été bien conseillée et guidée dès le début, notamment par Hervé Bodilis, et mon physique ainsi que mon style, qui ont aussi contribué à cette ascension, car ils plaisent et ne sont pas répandus dans le milieu du X.

Tu es d’un tempérament plutôt chaud niveau sexe?
Dans ce domaine, j’estime être comme la plupart des femmes, à ceci près que j’ose beaucoup plus de choses. Je suis surtout beaucoup libérée niveau tabous.

Selon toi, quelles sont les qualités requises pour pouvoir faire du X ?
Il faut d’abord être ouverte d’esprit, puis sans pudeur vis-à-vis du sexe. Après il faut savoir jouer et être attirante, mais cela dépend aussi des goûts de chacun.

Le porno t’a-t-il permis de réaliser tes fantasmes?
Les fantasmes, c’est un peu comme l’horizon : plus on s’en approche plus il s’éloigne. Je dirais que j’ai réalisé les fantasmes qui me trottaient dans la tête, à savoir baiser avec une femme et faire l’amour à trois. Mais d’autres fantasmes sont venus remplacer ceux que j’ai assouvis. En ce moment, je fantasme sur les jeunes hommes de 18-20 ans…

Raconte-nous ton meilleur souvenir de baise sur un tournage ?
C’était avec une fille, Naomi Nevena, une actrice originaire de Slovaquie, lors d’une scène lesbienne pour VivThomas. Avec elle, j’avais l’impression de jouer avec une copine. Notre relation sexuelle fut à la fois intense, douce et très coquine.

La lingerie, les dessous, c’est ce que tu aimes dans le X façon Dorcel ?
Disons que j’adore la mise en valeur de la femme, comme une perle dans son écrin. Et pour moi cela passe par de la belle lingerie et des chaussures qui galbent les jambes.

Quelles sont les choses que tu aimes dans ce métier et celles que tu détestes ?
J’aime les rencontres, les délires et les moments où je me dis « c’est moi, là, qui suis en train de baiser avec deux hommes à 10h du mat ? » Ce que je déteste ? Me retrouver seule dans un pays où je suis la seule francophone, même si je parle anglais. Ça m’isole et j’ai horreur de ça !

A ton avis, qu’est-ce qui fait bander les mecs ?
Ah ça, c’est la question !Généralement je te dirais qu’une jeune femme avec de belles formes, un regard de braise et une attitude provoquante fait monter la température. Après, chacun ses fantasmes, donc il n’y a pas vraiment de règles dans ce domaine.

Quelles sont tes pratiques sexuelles prérerées?
J’adore qu’on me fasse un cuni, ça me fait jouir comme jamais… Mais je ne suis pas égoïste pour autant, car j’aime réveiller un homme en le suçant.

Tu as l’air très BCBG à l’écran. Tu es aussi comme ça dans ta vie privée?
Je le suis en effet dans ma vie privée, et c’est à mon avis ce qui participe à mon succès ; la Sainte-Nitouche qui se fait prendre sauvagement, eh bien ça plaît !

Raconte-nous une de tes expériences sexuelles étonnante ou délirante…
Eh bien j’ai fait l’amour en public, à Paris, sur la pelouse du Trocadéro, et au clair de lune. Un moment inoubliable.

Tu as des acteurs ou actrices avec qui tu aimes tourner?
Je n’en ai pas vraiment un ou une en particulier, par contre j’aimerais tourner avec Jessie Volt, que j’adore, et aussi Manuel Ferrara, depuis qu’on m’en parle.

Quelles sont tes origines?
Je suis du Sud de la France, et j’ai des origines espagnoles, italiennes et françaises.

On prend quand même du plaisir sur un tournage?
Le plaisir je le trouve surtout dans ma vie privée. Sur les tournages on va plutôt dire que c’est l’excitation qui prédomine. Après, il y a aussi le plaisir d’imaginer le spectateur qui va prendre son pied en te regardant baiser à l’écran.

Le regard des gens vis-à-vis de toi a-t-il changé avec le X ?
Oui, certaines personnes sont choquées, mais d’autres m’admirent…

Tu penses que le X est désormais mieux accepté par la société?
Vaste sujet… Personnellement je pense qu’il y a eu du changement au niveau des femmes, en tout cas chez une partie de la gent féminine. Il y en a beaucoup plus qui deviennent amatrices de films pornos, et du coup, elles ne méprisent plus les actrices, comme c’était le cas auparavant.

Tu comptes faire des films X le plus longtemps possible ?
Je ne sais pas, je ne me projette pas trop, en tout cas j’espère faire une belle carrière dont je serai fière, quelle que soit sa durée.

Quelle est ton actualité?
Un nouvel opus Luxure est sorti en mars. Je suis une très vilaine fille… Je baise un homme chez moi, et je le fais regarder à mon mari, qui est à son travail, via la visio de mon téléphone… Je développe aussi en ce moment mon nouveau site internet ! (www.carasaintgermain.com) Il proposera à mes fans et à ceux voulant me découvrir une manière innovante et interactive de profiter de moi… J’ai vraiment hâte.

NEWLOOK Mai/Juin 2016
De:
Date: avril 4, 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 29 =