Droit à l’oubli & Pornographie… Sujet complexe !!!

0 vues
Le droit à l’oubli peut-il s’appliquer dans tous les cas au porno professionnel ???

Vous devez maintenant le savoir… chez Behind-The-Scenes nous nous intéressons aux coulisses de l’industrie du X… à son économie… mais aussi à ses fondements. Nous avons notamment fait des recherches sur la terminologie… sur le sens du mot pornographie… et de sa différence avec l’érotisme…

Aujourd’hui nous nous intéressons au sujet complexe du « Droit à l’oubli » …

Complexe pour nous, Behind-The-Scenes.fr, site dédié aux coulisses du X… site dédié à montrer nos actrices préférées au naturel… nos actrices dans leur quotidien… Complexe pour nous, site qui aime fouiller les archives pour reparler des stars du X du passé… stars aujourd’hui retraitées des plateaux de tournage X… retirées de l’univers du X… et souvent cherchant à oublier leur carrière… puisque notre société n’est pas prête à accepter cette profession… qui n’est juste que du spectacle vivant pour personnes consentantes et majeures.

Pourquoi nous interroger sur le sujet ???

Et bien dans le cadre d’une recherche sur une actrice des années 1990 (recherches de photos et d’interviews d’époque), nous sommes tombées sur sa réelle identité et avons découvert sa reconversion. Malgré le fait que cette ancienne actrice a toujours une activité publique sous son vrai nom… qu’elle a publié un livre il y a quelques années sur son parcours où elle évoque furtivement son passé dans le X… aujourd’hui toutes ses références publiques effacent sa carrière pornographique (ce qui est compréhensible, mais triste, dans un pays roi des étiquettes et si peu ouvert d’esprit).

Notre interrogation du moment est donc de savoir ce que nous pouvons publier…

Publier photos et interviews d’époque en utilisant exclusivement le pseudo de l’actrice semble le minimum. Mais tout en respectant la vie privée de l’actrice, évoquer son livre… parler de sa reconversion …. et donc mettre en avant sa réelle identité… est-ce envisageable ???

C’est pourquoi nous avons décidé de nous intéresser au droit à l’oubli… Nous allons aborder la notion de droit à l’oubli au travers de son axe 21e siècle… le droit à l’oubli numérique !

La notion de « droit à l’oubli numérique » se définit essentiellement par sa finalité : il s’agit d’écarter tout risque qu’une personne soit durablement atteinte par l’utilisation, à son insu, de données la concernant, qu’elles figurent sur la toile à son initiative ou à celle d’un tiers. La loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 conférait d’ores et déjà aux personnes dont des données personnelles sont collectées et enregistrées des droits de suppression et de rectification de ces données. Elle a été renforcée par le RGPD (règlement européen sur la protection des données personnelles), qui est entré en vigueur le 25 mai 2018, consacrant un droit à l’effacement et à l’oubli dans son article 17. Cet article prévoit ainsi qu’une personne a le droit d’obtenir du responsable de traitement l’effacement des données à caractère personnel la concernant et la cessation de la diffusion de ces données, notamment si la personne concernée ne consent plus à leur utilisation.

On parle bien ici « d’oubli » de données personnelles… et non d’effacement de son passé numérique publique si celui-ci résultait d’une activité officielle publique, sous pseudo. Dans le cadre d’une actrice, sa prestation résulte d’une activité commerciale où son droit à l’image a été cédé contractuellement pour une diffusion… la plupart du temps sans limite dans le temps ! Ainsi, tant que ce cadre est respecté… et que l’anonymat initialement décidé par l’actrice, au travers de l’usage de son pseudo est respecté, alors le droit à l’oubli ne pourrait s’appliquer.

Et c’est là que pour Behind-The-Scenes.fr toute la complexité réside… Car, nous sommes les premiers défenseurs du respect de la vie privée et de ne mettre en avant que les pseudos des acteurs, actrices, webcameuses, producteurs… A moins que les personnes assument totalement (cf. Céline Tran aka. Katsuni).

Ainsi, si nous parlons de la carrière passée d’une actrice nous ne faisons référence qu’à sa reconversion, qu’à son identité privée, que si elle le fait elle-même. Pour les autres… nous nous arrêterons au jour de l’annonce de leur retraite.

Mais quid du cas qui nous a interpellé… Une ancienne actrice… qui n’a pas renié totalement son passé… qui l’a évoqué dans un livre… sous sa réelle identité… mais qui aujourd’hui semble chercher à l’oublier

Et bien… chez Behind-The-Scenes… nous avons décidé… de respecter le choix final de cette actrice… nous allons participer à son droit à l’oubli… en ne racontant pas sa reconversion… et en n’évoquant pas son livre

Bonne continuation à elle ….

De:
Date: décembre 24, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 8 =