Interview Laure Sainclair (France) – « La Fièvre de Laure » – 06/1996 – NewLook n°153

0 vues
French Pornstar Laure Sainclair in June 1996

Nouvelles confessions de l’ancienne actrice X des années 1990, Laure Sainclair, dans le magazine Newlook n°153 en Juin 1996.

Former French pornstar, Laure Sainclair, one of the Dorcel’s egerie in the 90s, here interviewed in French magazine Newlook in June 1996.

La Fièvre de Laure

Facile, le jeu de mots. Et en plus, on ne s’est pas creusé, parce que c’est le titre de son dernier film. Car Laure Sainclair tourne, et plutôt bien. A 23 ans, elle vient de décrocher le titre de meilleure starlette européenne dans la catégorie X. De quoi nous donner la fièvre !

NEWLOOK: Vivre de tes charmes, ça t’est venu comme ça, d’un coup ?
Laure Sainclair: J’ai commencé à Rennes. Je m’exhibais dans des shows, en boîte de nuit ou dans les petits salons privés. Je faisais des strip-teases mais ça n’avait rien à voir avec des peep-shows. Les gens se contentaient de me regarder, ils ne me commandaient pas de faire telle ou telle chose.

NEWLOOK: Comment tu es passée du strip-tease au porno ?
Laure Sainclair: J’ai participé à un salon érotique, à Rennes, où pas mal de monde m’a vue. Mon spectacle a eu un énorme succès et c’est là que j’ai commencé à recevoir mes premières propositions de producteurs de vidéo érotique ou porno. Je n’avais jamais fait de X, je ne connaissais pas du tout ce milieu, mais j’ai compris très vite qu’il s’agissait de gens peu scrupuleux qui promettaient beaucoup… Du genre qui, une fois la fille arrivée sur le plateau, la forçaient à se plier à toutes sortes de choses qu’elle n’avait pas toujours envie de faire, et cela sans interruption pendant plus d’une semaine. Avec, au bout du compte, un salaire de misère…

NEWLOOK: Pourtant, tu as franchi le pas. Qu’est-ce qui t’a décidé ?
Laure Sainclair: Qui, plutôt. C’est un agent de casting de chez Marc Dorcel (VMD), plus convaincant que les autres. C’était une boîte sérieuse, avec de gros budgets, où on ne vous demandait pas de faire des trucs crades, le tout en étant bien payée… Alors j’ai dit «O.K., je veux bien faire un essai pour voir… Mais si ça ne va pas, je m’en vais tout de suite !» L’été dernier, j’ai participé pendant quatre jours à des petites scènes de figuration durant les-quelles j’ai pu observer le climat. La façon très courtoise avec laquelle les comédiennes étaient traitées m’a fait sauter le pas. Et j’ai tourné, deux jours durant, des séquences vraiment hards.

NEWLOOK: Pour faire du charme ou du X, il faut être un peu exhib, non? Comment as-tu découvert que tu aimais te montrer?
Laure Sainclair: Je ne sais pas, peut-être parce que je me trouvais belle. Je me regardais sans cesse dans les miroirs. J’avais une cousine avec qui j’avais l’habitude de m’exhiber totale-ment nue, quand on avait 12 ou 13 ans. On adorait découvrir nos corps …

Newlook – Juin 1996
De:
Date: mars 22, 2020
Actors: Laure Sainclair

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 + 13 =