Jessie Volt (France) – Interview X-Intime – 09/2011

0 vues

Behind-The-Scenes est heureux d’avoir été autorisé à reprendre les articles de feu X-Intime.com, site dédié au X… toujours en ligne, mais non maintenu….

Voici un nouvel article… Une belle interview en 2011 avec la star internationale du X, la française Jessie Volt où elle nous parle de sa carrière …

Vous l’avez vue dans « Dis-moi que tu m’aimes », « Tout à déclarer », ou encore « Californique », et depuis vous ne rêvez plus que d’elle ? Entre les tournages, les allers-retours aux Etats-Unis, Jessie Volt (étoile parvenue à son firmament en un temps record) a pris quelques minutes pour répondre à nos sollicitations.

X-Intime – Salut Jessie, comment t’appelles-tu ?

Jessie Volt – Jessie Volt !

X-Intime – (Précisons pour les lecteurs qui nous prendraient pour des demeurés qu’il s’agit d’une petite référence à Dis-moi que tu m’aimes, dont on parlera plus bas). Même si tu commences à être très connue, peux-tu te présenter à nos lecteurs en quelques mots ?

Jessie Volt – Je suis de Bordeaux, j’ai 20 ans. Après avoir eu mon BAC Professionnel de photographie, j’ai enchainé les petits boulots, et me voilà aujourd’hui dans le X, en ayant fait un petit parcours aux Etats-Unis.

X-Intime – Dans le magazine Hot Vidéo Explicite, tu racontes les problèmes rencontrés à tes débuts auprès de « producteurs imaginaires « (pour rester poli). Quel regard portes-tu aujourd’hui sur cette période ?

Jessie Volt – Cette mauvaise expérience m’a rendu plus forte, aujourd’hui je n’y pense plus et je conseille aux filles de faire attention à ne pas vivre la même chose que moi.

X-Intime – Si tu avais arrêté tes recherches dans le X, qu’aurais-tu fait ?

Jessie Volt – J’aurais continué les boulots en attendant de pouvoir trouver du travail dans la photographie, tout en continuant de jouer avec mon groupe de musique.

X-Intime – Tu as connu une ascension extrêmement rapide, passant en quelques semaines de petits « producteurs « arnaqueurs à une énorme production aux Etats-Unis. Comment as-tu géré ce passage ? Est-ce que tu as pu remarquer une certaine jalousie autour de toi ?

Jessie Volt – C’est vrai que mon démarrage a été très fort. Je n’ai pas remarqué de jalousie particulière, mais ça aurait pu être le cas étant donné que je débutais à peine, et que je suis partie toute suite aux Etats-Unis pour un film gros budget, alors que certaines actrices qui se sentent capable de le faire ne le font qu’au bout d’un ou deux ans.

X-Intime – Tu as eu la chance de tourner rapidement dans une grosse production américaine, Californique. Comment as-tu appris ton « embauche « ? Quelle a été ta première réaction ?

Jessie Volt – J’étais très surprise, je n’arrivais pas à réaliser au début. Un des journalistes de Hot Video m’en avait parlé après une des scènes que j’ai faites chez John B.Root, on me l’a un peu plus tard officialisé au téléphone et c’est le moment où je suis partie que je me suis dit : « Mais c’est vrai, je ne rêve pas ! »

X-Intime – Peux-tu nous parler du tournage de Californique : comment ça s’est passé, les différences que tu as pu constater par rapport à un film français ! As-tu une anecdote amusante ou originale ?

Jessie Volt – Californique étant un film à gros budget, c’était tout simplement impressionnant ! Des décors magnifiques, une grosse équipe, rien à voir avec la France, puisqu’en Amérique, c’est un gros business, forcément ils ont plus de moyen. C’était très carré, tout allait vite. Des gens avaient été engagés juste pour s’occuper des acteurs. On a été très chouchouté, c’était agréable et à la fois amusant, parce que je n’avais pas l’habitude.

X-Intime – Et avec Lou Charmelle, vous êtes-vous bien entendues sur ce tournage ?

Jessie Volt – Oui, avec Lou Charmelle on s’est très bien entendues. C’est une personne vraiment intéressante et gentille, elle m’a beaucoup aidé à m’intégrer là-bas, elle est super.

X-Intime – En France, tu as tourné récemment pour John B. Root et Max Antoine. Peux-tu nous parler de leurs différentes façons de diriger un film, de diriger les actrices ?

Jessie Volt – Les deux ont leur propre façon de diriger, mais ça reste quand même similaire puisqu’ils le font d’une manière professionnelle et tout en même temps amusante : sur les sets, on ne s’ennuie jamais.

X-Intime – Et si tu compares ces deux réalisateurs avec les réalisateurs américains pour lesquels tu as tourné, tu dirais quoi ?

Jessie Volt – Les directives sont moins précises en France, les américains planifient tout de A à Z. Par exemple lorsqu’il s’agit d’une position, un américain saura exactement ce qu’il veut alors qu’un français laissera la liberté de choisir. Des acteurs vont préférer travailler comme cela, d’autre vont plus apprécier le côté carré que donnent les américains. Pour ma part, étant perfectionniste, j’aime quand tout est à l’exactitude, donc travailler avec les américains est un bonheur. Mais j’apprécie également la France puisque qu’elle a un côté convivial que l’on ne retrouve nulle part.

X-Intime – Tu préfères donc un réalisateur directif ?

Jessie Volt – Oui avec un scénario très développé.

X-Intime – Que peux-tu nous dire de Dis-moi que tu m’aimes, plus précisément ?

Jessie Volt – C’est un film avec plein d’humour (à la John B.Root) et qu’on appréciera toujours de regarder. J’en garde un très bon souvenir : le tournage s’est passé dans une super ambiance, c’est agréable de pouvoir tourner avec des gens qu’on connait bien et qui parlent notre langue. On a eu la chance de tourner dans des décors de rêve, mais ce que j’ai surtout apprécié, ce sont les soirées où là tout le monde pouvait décompresser.

X-Intime – Une fois arrivée au top en France (John B. Root, Fred Coppula), que reste-t-il comme option ? Tu peux tourner pour Dorcel, Alkrys ! Mais après ?

Jessie Volt – J’aimerais beaucoup tourner pour Hervé Bodilis pour pouvoir donc jouer dans un gros film de Dorcel, après je pense en rester là en France. Je travaille également en Europe, dont Budapest, Londres, l’Allemagne, et je compte repartir aux Etats-Unis. Ma carrière est surtout dirigée vers l’international.

X-Intime – Le milieu du X est une petite famille, mais il est parfois difficile de conserver des relations normales avec des personnes extérieures à ce milieu. Comment a réagi ton entourage (famille, amis) à tes débuts, et ont-ils évolués depuis ?

Jessie Volt – Mon entourage a très bien réagi et accepte ce que je fais depuis le début, ils me soutiennent et j’ai de la chance, je sais que ce n’est pas donné à tout le monde. J’essaye d’en parler autour de moi dès que je fais de nouvelles rencontres, j’en parle comme si c’était un métier comme un autre, car pour moi, ça l’est. Il fait juste partie du milieu artistique. Et je suis fière de le représenter, de montrer aux gens que nous sommes des personnes normales, nous ne sommes pas forcément assoiffées de sexe ou je ne sais quoi. Les gens sont souvent étonnés en me voyant parce que je suis naturelle. « Ah mais une actrice porno n’est pas forcément en minijupe avec des bas en résille ? «

X-Intime – Aujourd’hui, quels sont tes projets ?

Jessie Volt – Mes projets sont de repartir aux Etats-Unis, j’y retourne au mois de Mai, je vais travailler également dans la photo, que ça devienne un travail plutôt qu’un simple loisir.

X-Intime – Comment vois-tu ta carrière évoluer ?

Jessie Volt – J’essaie d’être meilleure à chaque scène, en espérant me faire une place aux US.

X-Intime – Te projettes-tu déjà après le X ?

Jessie Volt – J’espère que ma carrière durera le plus longtemps possible, pour le futur je me vois dans la musique.

De:
Date: janvier 17, 2021
Actors: Jessie Volt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 10 =