Interview « Baises au Cap d’Agde » de Saphyr (France) – 1994

0 vues

Dans nos dernières acquisitions pour la Bibliothèque Porno de notre Musée du X … toujours dans le magazine Vision Hard N°4 d’Octobre-Novembre 1994 qui consacre un article à la sortie du film « Vrai Cul Vécul, Volume 1 : Baise au Cap d’Agde » où la belle actrice X française Saphyr a endossé la casquette de réalistrice pour filmer des inconnus … Nous sommes heureux de pouvoir vous partager cette interview.

Among the new items of the Porn Library of our Porn Museum … We just received the French magazine Vision Hard N°4 from October-November 1994. There is a section dedicated to the new movie « Real ass #1 Sex at the Cap d’Adge » … with Saphyr, the sexy beautiful French pornstar being here as well the director of that movie shooted in naturist village full of swingers !!! We are happy to be able to share this interview (in French) with you …

VRAI CUL VÉCUL vol 1 : BAISES AU CAP D’AGDE

Un film de Saphyr, entièrement réalisé avec des inconnus. Véritable document criant de vérités, ce premier film annonce la couleur : de vrais couples s’expriment librement devant la caméra et réalisent tous leurs fantasmes, mis en confiance par Saphyr. L’esclave, la femme percée, les gouines de la plage ou double pipes pour le cuisto sont autant de titres qui auraient pu convenir aux scènes chocs présentées. 100% authentique, du X nouveau et puissant.

VISION HARD n°4 – Octobre / Novembre 1994 – Interview

Quand Saphyr joue les sex-reporters et traque le «VRAI CUL VÉCU». Caméra sur l’épaule, elle arpente les plages à la recherche de sensations fortes. Des inconnus vacanciers se laissent aller à un bout d’essai hard. Le résultat est saisissant, parfois impressionnant. Voilà du X vrai et intéressant. Découverte.

Visions Hard : Tu aimes les films amateurs ?

Saphyr : J’adore. On est sûr d’y voir des inconnus et ça c’est très excitant. On peut même y rencontrer des gens qu’on connait. C’est rigolo.

Visions Hard : Justement, il parait que tu vas faire des reportages hard.

Saphyr : Oui, maintenant je vais filmer les fantasmes (les autres dans une série intitulée « VRAI CUL VÉCU» dont le premier numéro a été tourné au Cap d’Agde, sur la côte.

Visions Hard : Tu as eu des surprises ?

Saphyr : Plutôt oui ! Au cap c’est très chaud tu sais. C’est un endroit fou. D’abord c’est un camp de naturistes alors, forcément ça excite. En plus, tous les partouzeurs sont là. Tous branchés cul. La journée je me promenais sur la plage et le soir j’allais en boite. Et bien, même là, ils sont à poil ! Je branchais des couples en leur demandant s’il voulait bien se laisser filmer dans leur intimité ou réaliser un fantasme devant ma caméra…

Visions Hard : … ouais d’accord, mais les surprises ?

Saphyr : J’ai rencontré une femme qui s’est fait poser des bijoux intimes : elle a la chatte percée par des anneaux, des boucles d’oreille quoi… Son mec joue beaucoup avec. Surtout quanti il la lèche, il aime bien les tirer. Dans leur appart, il y avait un attirail impressionnant : des menottes, des serre-sexe, des godes adaptables.

Visions Hard : Et quoi d’autre ?

Saphyr : Un soir j’ai halluciné. J’ai rencontré un mec qui s’est fait enculer par sa femme. Jusque-là tout va bien. Mais chez lui c’était la caverne d’Ali Baba mais… remplie de godes de toute sorte, des pinces et même des trucs que je ne connaissais pas. Il m’a demandé de m’asseoir et de filmer. Là, il s’est totalement abandonné à sa femme qui lui ordonnait de la lécher et de lécher autre chose. C’était vraiment son esclave. Et sexuellement, c’était très fort.

Visions Hard : Ça t’a pas donné envie ?

Saphyr : Le S.M. c’est pas mon truc. En plus, dans cette série, je ne veux pas tourner. Bon d’accord, je touche un peu, je donne des conseils. Mais ça s’arrête là. Je veux filmer et rapporter aux gens des sensations fortes. Du vrai cul vécu comme ils n’en ont jamais vu.

Visions Hard : Bravo ! C’est une jolie formule, mais t’as bien dû craquer au moins une fois.

Saphyr : C’est vrai qu’on a rencontré un couple d’italiens qui m’ont beaucoup plu. Le mec surtout. Mais comme c’était un important homme d’affaires, il ne voulait pas être filmé. Par contre ils voulaient bien baiser avec moi. Et là j’avoue que j’ai pris mon pied.

Visions Hard : Tu aimes l’amour à trois ?

Saphyr : Avec une nana et un mec c’est plus complet. Tu te régales.

Visions Hard : Tu aimes les femmes ?

Saphyr : Lécher est un art. J’adore sentir une langue qui court le long de ma fente. Qu’elles lèchent ou qu’elles pénètrent, les femmes sont toujours plus douces. J’ai d’ailleurs rencontré la petite Shanonne au Cap d’Agde, sur la plage. On a fait l’amour comme des folles et là j’ai eu une faiblesse, je me suis laissée filmer avec cette bombe.

Visions Hard : C’est ton truc les jeunes femmes ?

Saphyr : Elle a 19 ans ! Et en plus, elle s’y connait…

Visions Hard : Quoi d’autres dans ce « VRAI CUL VÉCU» ?

Saphyr : On a été bouffer dans un restau. Ça faisait un bout de temps qu’on était là et notre réputation était faite au Cap. Du coup, le restaurateur nous a reconnu et nous a invités à le filmer dans sa cuisine, entre les fourneaux et la plonge. Il était avec sa femme et une copine… quelles suceuses !

Visions Hard : Ce sont de vrais sex-reportages !

Saphyr : Tout le mérite en revient aux gens qui ont accepté de se laisser filmer pour la première fois. Ils ont été très spontanés et se sont vraiment laissés allés. C’est vrai que ça rassure d’être filmé par une femme.

Visions Hard : A quand la suite ?

Saphyr : Ça va dépendre des gens que je vais rencontrer, ou qui vont me contacter soit en m’écrivant, soit en tapant le 3615 SAPHYR. Je bouge beaucoup, je fréquente des lieux chauds… A ce propos, je dis à toute la France : « Tenez-vous prêts, j’arrive. Je vais tourner partout ! »

De:
Date: novembre 5, 2023
Actors: Channone / Saphyr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
46 ⁄ 23 =