Interview de Julia Channel (France) par Katsuni (France) – NewLook n°296 – 05/2008

0 vues
Former French Pornstars – Interview of Julia Channel by Katsuni

Ce n’est pas un secret… Chez Behind-The-Scenes.fr nous sommes méga fan de la carrière de Katsuni et de la reconversion de Céline Tran ! Un plaisir donc de se replonger dans cette interview de l’ancienne star du X des années 90, Julia Channel, menée par notre belle asiatique Katsuni !

NEWLOOK 296 – May 2008

CONFIDENCES

Katsuni : Tu viens de publier ton autobiographie, L’Enfer vu du ciel. Qu’est-ce qui t’a motivée à écrire ce livre ?

Julia Channel : J’ai écrit ce livre pour ma fille. L’idée m’est venue il y a 4 ans environ. J’ai pensé que c’était un très beau cadeau à lui offrir, lui raconter ma vie sous tous les angles. Je souhaite vraiment arrêter de me justifier sur mon passé. En quelque sorte, remettre les pendules à l’heure.

Remettre les pendules à l’heure… par rapport à quoi ?

Que les gens sachent qui je suis réellement. En effet, je suis une ex-star du X. Mais l’image que renvoie le porno est faussée, et en plus, elle colle à la peau. J’ai arrêté le porno il y a 13 ans maintenant, donc stop ! Il serait temps de passer à autre chose !

Tu as tourné près de 150 films en 1 an et 1/2 il y a presque 15 ans, et on parle toujours de Julia Channel, comme si tu tournais encore, tu as bien dû avoir des actus ?

Comme je le dis dans mon livre « porno star, un jour, porno star toujours ». Depuis 13 ans, j’ai travaillé en tant qu’animatrice télé, en radio, en show dans toute l’Europe, j’ai fait des photos… Aujourd’hui, mes principales motivations sont toujours la musique et les interviews de footballeurs que je fais en Angleterre régulièrement. J’aurais beaucoup aimé travailler à la télé, mais tout ce que l’on m’a proposé jusqu’à présent se cantonne à des rôles de potiche.

Tu penses que c’est nécessairement lié à ton passé de porno star ?

Oui. En France les gens ne veulent pas prendre de risque. Pourtant, je n’ai fait que du porno, je n’ai commis aucun crime !

Pour en revenir à ton livre, certains passages sont vraiment poignants. Tu as décidé de ne plus rien cacher, pourquoi ?

En effet, j’ai décidé de tout dire sur ma vie, tout d’abord pour me libérer, ne pas garder de secrets et pour me sentir plus libre. Ce livre a été une véritable thérapie pour moi. Il n’a pas été écrit dans la haine mais dans l’amour, même si mes relations ont parfois été très difficiles, tant au niveau personnel et familial qu’au niveau professionnel. Le fait est que je ne regrette rien. J’assume. Et j’ai même appris à pardonner !

Tu ne regrettes rien… même le porno ? Ou bien, est-ce que comme beaucoup, tu aurais tendance à cracher dans la soupe ?

Absolument pas, je ne serais pas là si je n’étais pas passée par la « case porno ». J’ai appris beaucoup de choses. J’ai d’excellents souvenirs : plus de bons que de mauvais d’ailleurs, des fous rires, des fêtes… C’est une période qui m’a vraiment fait grandir et pendant laquelle je me suis bien amusée, ce qui ne gâche rien. Je suis surtout très fière d’avoir eu cette carrière !

Est-ce qu’il te semble que les choses ont changé dans ce milieu depuis que tu as arrêté ?

Je ne m’intéresse plus du tout au porno depuis que j’ai arrêté. Mais par contre, du peu que j’en ai entendu, je suis certaine que c’était beaucoup mieux avant… Les conditions étaient géniales, on s’amusait tout en travaillant ! C’est bien simple, à part toi, il n’y a aucune actrice porno qui m’ait interpellée depuis les actrices de ma génération, c’est-à-dire Zara Whites, Béatrice Valle, Draghixa…

Merci pour ces confessions, Julia. Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour le futur ?

Avant tout, que les gens soient plus tolérants à mon égard. Que je puisse concrétiser enfin le rêve que j’ai de chanter, et que je fasse encore plein de bébés !

Super, tu vas donc pouvoir écrire plein de livres, un pour chaque enfant !

De:
Date: mars 5, 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 × 28 =