Estelle Desanges (France) vue par Veronique Lefay – 03/2006

0 vues

L’Actrice, Réalisatrice & Productrice …. Véronique Lefay aime les actrices. Avec son oeil aiguisé, son humour décalé et surtout beaucoup de tendresse, elle nous livrait en Mars 2006 un portrait à sa façon d’Estelle Desanges.

Comment je vois Estelle Desanges ?

« En sa forêt, Mélisende concoctait des sortilèges, qu’elle conservait ensuite dans des boîtes en plastique étanche » – citation bidon de moi-même, tirée d’un ouvrage non écrit –

Le physique :

Elle aurait dû jouer une reine d’Elfes dans le Seigneur des Anneaux.
Elle s’habille, mange, parle tout comme un vulgaire être humain mais ne vous y trompez pas ! C’est un jeune saule* en marche, elle appartient au végétal sauf par le cerveau – mais on y viendra par la suite.

Elle aurait pu tout aussi bien s’appeler Hélène, mais comme dans cette société un tantinet a-culturée, j’ai peur qu’on confonde Hélène de Troie avec un « célèbre » sitcom, ce qui n’est pas du tout mon propos.

Elle se déshabille sur scène et personne ne s’en plaint.
Elle pose pour des photos et personne ne s’en plaint.
Elle fait de la radio et là, on pourrait se plaindre de ne pas la voir, mais bon, ça a un côté rassurant : elle n’est pas parfaite partout et tout le temps.

En résumé, si elle n’existait pas, on serait obligé de l’inventer et comme elle nous a évité ce boulot, on lui dit :  » Merci Estelle ! « 

Le moral :

Organisée, voire organisatrice et travailleuse acharnée, je serais curieuse de voir au bout de combien de nuits sans sommeil elle s’effondre. Je n’ai pas encore eu le courage de rester éveillée assez longtemps pour le savoir. Ca restera une des grandes énigmes de l’histoire.

Elle a un bel ordinateur portable tout blanc et un joli téléphone portable tout blanc lui aussi.
Ce qui, en soi, n’est pas une qualité morale mais prouve sa capacité à tenir tout ça bien propre, et ça, c’en est une, de qualité.

Ses défauts :

Elle mange de la charcuterie, elle mange des tripes (?!), elle mange du pain avec du BEURRE DESSUS et elle ne grossit PAS !
On a comme l’impression qu’elle ne s’énerve jamais, ce qui est passablement énervant pour les autres, enfin, surtout pour moi.
Elle sent bon mais je n’arrive pas à savoir quel est le nom de son parfum pour pouvoir lui piquer. A mon avis, elle le fabrique elle-même (voir citation ci-dessus).

Enfin, on pourrait lui reprocher de ne pas mettre de porte-jarretelles mais elle est tellement secrète qu’elle est fichue d’en porter en cachette sous son jean’s.
Pour toutes ses raisons, plus toutes celles dont je n’ai pas le temps de vous parler ici, il faut aimer Estelle Desanges, se passionner pour ce que fait Estelle Desanges, enfin, pour ceux qui ne la connaissent pas, je n’ai qu’une chose à ajouter.
Si vous ne voulez pas passer à côté d’une personnalité hors du commun, allez donc faire un tour sur son Site et sur son blog, ça n’engage à rien, vous avez tout à y gagner !
Merci à ceux qui m’ont lue jusque là et bisous !
Message personnel à Raël : dépéchez-vous de mettre au point vos techniques de clonage, j’ai promis bêtement des copies d’Estelle à des potes pour Noël prochain…

*L’écorce de saule est connue pour ses vertues pharmaceutiques, car elle contient de l’acide salycilique, composant principal de l’aspirine ; ça soulage la douleur…

De:
Date: avril 4, 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 + 26 =